Vos cosmétiques sont-ils sans danger ? – Self

Vos cosmétiques sont-ils sans danger ?

Bien avant la naissance de ma fille Michelle et de Self, j’avais, comme beaucoup de jeunes femmes, une armoire de salle de bains remplie de pots et tubes de crèmes et autres ‘ciments’. Ce que j’appliquais sur la peau de mon corps et de mon visage… Je ne m’en inquiétais pas à l’époque (malheureusement). Aujourd’hui, heureusement, ça a changé.

De nombreux produits de soins nous promettent une peau éclatante, des dents blanches et des cheveux brillants… Mais la réalité est malheureusement moins jolie. De nombreux produits chimiques sont ajoutés aux cosmétiques. Ils pénètrent dans notre corps à travers notre peau et déclenchent des processus dans notre organisme qui sont loin d’être innocents.

Les coupables

De quels coupables s’agit-il ? De produits chimiques perturbateurs endocriniens (PCE). Les scientifiques ont depuis longtemps mis en garde contre les perturbateurs endocriniens qui peuvent provoquer des problèmes neurologiques (tels que l’autisme ou des difficultés de concentration), l’obésité et même le cancer. Pour les adolescents, le plus grand danger est l’effet sur l’organe reproducteur. Ces perturbateurs endocriniens sont malheureusement déjà partout. Dans les aliments, les vêtements, les produits de nettoyage… Et donc dans les shampooings, les savons, les dentifrices, les vernis à ongles, les produits de coloration des cheveux et les parfums. Ils sont utilisés pour rendre les produits plus faciles à étaler, plus durables ou plus attrayants.

  • Les parabènes - par exemple - sont destinés à protéger votre pot de crème des moisissures et des bactéries. Les phtalates, en revanche, conservent la couleur et l'odeur des parfums et des vernis à ongles. Et puis il y a les microplastiques, les parfums et colorants artificiels, les métaux lourds... Bref, il y a un cocktail considérable de produits chimiques auxquels vous êtes exposés par le biais des cosmétiques.

Petit à petit...

J’entends parfois dire : “Oui, mais bon, les concentrations de ces produits chimiques sont très faibles”. C’est vrai. Une crème contenant des produits chimiques ne vous rendra certainement pas malade tout de suite. Mais que se passe-t-il si vous appliquez ces produits sur votre peau pendant trente ans ? En les combinant ? Une couche de crème sur le visage, une dose de déo sous les aisselles, et tous les produits nécessaires à des cheveux soyeux… Une femme moyenne utilise pas moins de 12 produits différents pour ses soins quotidiens !

Et quel est l’effet des produits chimiques sur une peau endommagée ? Sur la peau de votre bébé ou de votre fille adolescente ? De nombreuses questions restent sans réponse… Ce que nous savons, c’est que des traces de produits chimiques se retrouvent non seulement dans le lait maternel, le sang et l’urine, mais aussi déjà chez les nouveau-nés.

Bien sûr, tout n’est pas “la faute” des cosmétiques. Et non, je ne suis pas biochimiste. Mais avec toutes les recherches que j’ai effectuées à mon niveau, je sais déjà fort bien ce que je veux et ce que je ne veux pas sur ma peau et sur mes cheveux. (Et ce que je peux laisser ma fille utiliser sans problème).

Il existe de bonnes alternatives sûres. Alors pourquoi ne pas les choisir ?

Découvrez nos ingrédients

Petit à petit...

J’entends parfois dire : “Oui, mais bon, les concentrations de ces produits chimiques sont très faibles”. C’est vrai. Une crème contenant des produits chimiques ne vous rendra certainement pas malade tout de suite. Mais que se passe-t-il si vous appliquez ces produits sur votre peau pendant trente ans ? En les combinant ? Une couche de crème sur le visage, une dose de déo sous les aisselles, et tous les produits nécessaires à des cheveux soyeux… Une femme moyenne utilise pas moins de 12 produits différents pour ses soins quotidiens !

Et quel est l’effet des produits chimiques sur une peau endommagée ? Sur la peau de votre bébé ou de votre fille adolescente ? De nombreuses questions restent sans réponse… Ce que nous savons, c’est que des traces de produits chimiques se retrouvent non seulement dans le lait maternel, le sang et l’urine, mais aussi déjà chez les nouveau-nés.

Bien sûr, tout n’est pas “la faute” des cosmétiques. Et non, je ne suis pas biochimiste. Mais avec toutes les recherches que j’ai effectuées à mon niveau, je sais déjà fort bien ce que je veux et ce que je ne veux pas sur ma peau et sur mes cheveux. (Et ce que je peux laisser ma fille utiliser sans problème).

Il existe de bonnes alternatives sûres. Alors pourquoi ne pas les choisir ?

Découvrez nos ingrédients

1. Choisissez les alternatives naturelles

Les produits naturels ne contiennent pas de substances nocives. Du moins, cela devrait être toujours vrai. Malheureusement, les responsables du marketing étiquettent parfois à tort leurs produits. Vérifiez donc toujours la liste des ingrédients. Chez SELF, nous vous facilitons la tâche. Nos produits ne contiennent que des ingrédients 100 % naturels et végétaliens qui assurent une protection, une nutrition et une réparation durables. Nous choisissons la plus forte concentration d’ingrédients actifs, sans une seule goutte de produits chimiques artificiels. Des soins nourrissants pour votre peau !

2. Tenez compte du temps que le produit reste sur votre peau

Les produits tels que le savon, la mousse à raser et le shampooing peuvent être éliminés presque immédiatement. Cela les rend moins risqués. Mais il faut être particulièrement prudent avec les produits qui restent plus longtemps sur votre peau : crèmes de jour et de nuit, lotions pour le corps, lotions solaires, etc.

3. Faites attention à l’étiquette

Les perturbateurs endocriniens portent souvent des noms très complexes, mais ils ont une certaine logique. Si vous trouvez l’une de ces substances dans la liste des ingrédients, il est préférable de laisser ce produit de côté.

  • Les parabènes (Methylparaben et Ethylparaben par exemple)
  • Les phtalates (des abréviations sont souvent utilisées comme le BzBP, le DEP, le DMP, et les compositions contenant des “phtalates”).
  • Évitez également les produits contenant du bisphénol A (BPA), du triclosan, du benzophénone, du cyclotétrasiloxane, du butylhydroxyanisoe (BHA) et du méthoxycinnamate d’éthylhexyle (EHMC).

4. Boycott

Le marché des cosmétiques est un marché de l’offre et de la demande. Vous aimeriez voir les fabricants travailler à l’élaboration de produits de beauté plus propres ? C’est simple : laissez leurs cosmétiques chimiques sur les étagères… Ensemble, nous pouvons changer les choses !

5. Soyez prudent avec les produits antibactériens et les parfums

Faites attention aux produits de soins à effet antibactérien et aux parfums chimiques ajoutés. Ceux-ci contiennent souvent des perturbateurs endocriniens.

Les antioxydants dans les produits de soins de la peau: quoi et pourquoi?

Une peau sensible: comment en prendre soin?

J’espère que ces petits conseils vous aideront ! Et si vous avez encore des questions ou des doutes, n’hésitez pas à m’envoyer un courriel ! Je vous promets une réponse !

Bien à vous,